Planification de la capacité

Planification de la capacité réseau

Les professionnels du réseau tels que les ingénieurs d’exploitation, leurs managers ou les architectes réseau, font face à de nombreux défis dans l’anticipation de leurs besoins en capacité. Ainsi lorsqu’ils tentent d’aligner les ressources réseau dont ils disposent avec les impératifs critiques des métiers, tout en anticipant les besoins futurs en recherchant le meilleur rapport coût/efficacité qui soit, ils ont besoin de :

  • Comprendre les besoins actuels et futurs de leur entreprise en matière de réseau, ses tendances de consommation, les variations saisonnières et les pics d’utilisation.
  • Optimiser la capacité existante du réseau en ayant une vision plus juste, basée sur son utilisation réelle (en particulier au sein  des environnements virtualisés ou hybrides), plutôt que de déployer ou louer de la capacité supplémentaire
  • Garantir que les applications métiers critiques disposent à tout moment des ressources réseau nécessaires, quels que soient leur implantation géographique, les centres de données et les liens réseau qu’elles exploitent, tout en éliminant ou en réduisant les erreurs réseau et applicatives (requêtes en échec, time-outs, etc.)
  • Conserver la capacité nominale du réseau, et s’assurer que les ressources fournies par des tiers (les liens WAN, par exemple) demeurent conformes aux engagements de niveau de service (SLA)
  • Garantir que le réseau atteigne à tout moment les objectifs de performance qui lui sont imposés, sur des métriques telles que le temps de réponse perçu par l’utilisateur (EURT), les seuils de latence ou la qualité d’expérience utilisateur (QoE)
  • S’assurer que les capacités du SD-WAN et des SDN (Software-defined Networks) s’adaptent aux pics de trafic aussi bien prévus qu’imprévus lors du fonctionnement de l’entreprise.
  • Évaluer l’impact des initiatives métiers, qu’elles soient planifiées ou spontanées, avant de s’engager sur des capacités réseau additionnelles

Une planification efficace de la capacité réseau

Le responsable d’exploitation réseau doit trouver l’équilibre parfait entre les visions à court et long terme, tout en tenant compte des imprévus, afin de répondre aux nombreuses exigences quotidiennes liées à l’exploitation et la planification des capacités réseau. Pour cela, il doit pouvoir compter sur un outil de planification de la capacité réseau qui lui permettra de :

  • Visualiser le réseau tel qu’il est réellement déployé
  • Voir les schémas de trafic à travers tous les réseaux et tous les hôtes (physiques ou virtuels)
  • Comprendre les usages et la charge du réseau sur différentes périodes de temps, aussi bien de manière générale que dans le détail
  • Déterminer l’impact des changements (prévus et imprévus !) sur les besoins de capacité du réseau, et évaluer leurs effets sur les métriques-clés de mesure de la performance, tels que le temps de réponse perçu par l’utilisateur (EURT) et la qualité de l’expérience utilisateur (QoE)

Une solution de mesure de la performance réseau applicative bien conçue

Une solution de mesure de la performance réseau (NPM) bien conçue tiendra compte des meilleures pratiques de planification, notamment en donnant accès aux aspects essentiels des opérations du réseau et en apportant des réponses claires aux questions les plus pressantes des métiers. Une telle solution offrira notamment les fonctionnalités suivantes :

  • Une cartographie de la topologie du réseau précise et toujours à jour, permettant aux professionnels de voir à tout moment le réseau tel qu’il est réellement
  • Une vision précise et bien à jour des principaux métriques de mesure de la performance du réseau, tels que son efficacité, son débit, ses temps de réponse et la qualité d’expérience de l’utilisateur (QoE)
  • Une matrice du trafic afin d’en visualiser très clairement les sources et les destinations
  • Des outils pour analyser le débit des applications et identifier des axes d’amélioration
  • La capacité à visualiser les performances du réseau sur des périodes de temps variées, en détail et en étant capable de les comparer avec des mesures prises à différents moments
  • La capacité à voir et à analyser le trafic habituellement “caché” au sein des centres de données, entre les machines virtuelles (trafic est-ouest)
  • La possibilité d’analyser le trafic indifféremment entre les différents environnements, qu’ils soient physiques ou virtualisés (sur des commutateurs virtuels par exemple), ou encore sur les réseaux définis par logiciel (SDN)
  • La prise en compte des applications métiers critiques en étant capable de faire la différence entre les différents types de trafic observés sur le réseau, selon les exigences des métiers

Le chaînon manquant entre performance applicative et planification de la capacité réseau

Une solution complète qui associe la gestion de la performance réseau (NPM) à celle de la performance applicative (APM) apporte aux professionnels des réseaux un niveau d’information et une capacité d’orientation qu’une solution NPM seule ne pourra jamais atteindre. En offrant le moyen d’identifier et de comprendre les transactions applicatives individuelles (applications, bases de données…), et donc de voir au-delà des seuls paquets, une telle solution NPM/APM apporte aux professionnels du réseau une vue contextuelle largement plus riche que ce que leur offrent les solutions NPM ou de gestion de capacités traditionnelles. Une solution NPM/APM intégrée permet en effet de voir comment l’ensemble du réseau est mis à contribution pour produire de la valeur métier.

Une solution intégrée NPM/APM montrera :

  • Le trafic du réseau et des applications à travers toutes les couches, jusqu’aux échanges applicatifs individuels et les transactions
  • La composition exacte du trafic réseau, en particulier celui sur lequel reposent les applications métiers critiques
  • Qui (les sites, postes de travail, services…) accède aux applications métiers critiques, et quand
  • L’évolution de la performance du réseau au fil de la journée, avec ses pics et sa saisonnalité, et comment cela impacte la performance des applications critiques
  • Le cheminement du trafic au sein des environnements “as-a-service” (les SaaS, IaaS et autres PaaS), les environnements Cloud (publics, privés, hybrides) ou virtualisés (les commutateurs virtuels, les réseaux de type SD-WAN ou SDN)
  • Quelle portion de la capacité réseau est détournée au profit du « Shadow IT »

En définitive, une solution intégrée NPM/APM est un outil de planification de capacité réseau particulièrement efficace. SkyLIGHT PVX est un bon exemple d’une telle solution, complète et entièrement dédiée à la planification de la capacité réseau de l’entreprise.

Plus d’information à propos de SkyLIGHT PVX, la solution de planification de la capacité des réseaux de l’entreprise.